L'histoire

Histoire de la construction

10e siècle

18e - 19e siècle

Aperçu historique de la cathédrale.

Transmaire, évêque de Tournai et de  Noyon aurait béni à cet endroit en 942 une église consacrée à saint Jean-Baptiste. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent encore voir quelques vestiges de l’église romane datant du milieu du 12ième  dans la crypte décorée de peintures murales.

La ville de Gand était au Moyen Age une des villes les plus puissantes en Europe occidentale, ce qui a permis la construction d’églises toujours plus grandes et plus riches. L’église Saint-Jean a été reconstruite en style gothique au cours du 15ième et 16ième siècle. Vers le milieu du 16ième siècle l’aspect extérieur de la cathédrale était celui  que nous  connaissons de nos jours. D’autres transformations se sont succédé par la suite.

En 1536 l’abbaye de Saint-Bavon a été supprimée sur ordre de Charles Quint. Une  grande partie des bâtiments de l’abbaye fut démolie en 1540 après une révolte des Gantois, et fut transformée en caserne militaire. Le père abbé et les moines reçurent un statut séculier avec le titre de chanoine. Le Chapitre fut déplacé à l’église Saint-Jean, qui est  de ce fait est devenue l’église (et un peu plus tard : la cathédrale) Saint-Bavon.   En effet, l’évêché de Gand a été créé en 1559. Parmi les nombreux évêques de Gand on retiendra surtout le septième évêque de Gand, Antonius Triest. C’est sous l’évêque Triest et sous sa direction que les grands éléments baroques à l’intérieur de la cathédrale ont été réalisés.

1150

Transmaire, évêque de Tournai et de  Noyon aurait béni à cet endroit en 942 une église consacrée à saint Jean-Baptiste. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent encore voir quelques vestiges de l’église romane datant du milieu du 12ième  dans la crypte décorée de peintures murales.

Cathédrale an 1150

1353

A partir de la fin du 13ième  siècle de grands travaux furent entrepris. On se mit à construire  toujours plus en hauteur, droit vers le ciel. On a alors édifié au-dessus de l’ancienne église basse le choeur en style gothique surmonté d’une voûte immense avec de grandes verrières qui firent entrer la lumière du haut.

Cathédrale an 1353

1390

Début de la construction du déambulatoire avec 14 chapelles entourant le choeur . En 1432, le retable de lAgneau Mystique des frères Van Eyck reçut sa place dans une de ces chapelles latérales.  Ce fut, comme on le verra plus tard,  un événement très important pour l’histoire de l’art occidental.

Cathédrale an 1390

1534

L’achèvement de la tour ouest haute de 89 mètres avec sa flèche, le couronnement de la construction de la cathédrale.

Cathédrale an 1534

1590

En 1590  la construction de la nef est achevée.

Cathédrale an 1590

1630

L’intérieur de la cathédrale est enrichie  selon le goût de l’époque  de décorations baroques de grande valeur artistique. C’était au temps où Antonius Triest était évêque. Remarquons spécialement le retable peint par Pieter-Paul Rubens, La conversion de saint Bavon.

Cathédrale an 1630

EPOQUE ACTUELLE

L’intérieur de la cathédrale connut encore des transformations importantes jusqu’au 19ième siècle.

Cathédrale aujourd'hui

L’évêché et la cathédrale

Le nouvel évêché de Gand était en superficie plus petit que l’évêché actuel. Le fleuve Escaut marquait à l’est la limite avec l’archevêché de Malines. Mais certaines villes de la rive droite (Termonde, Wetteren) ont quand même été ajoutées au nouveau diocèse. Alors que Eeklo et le paroisses environnantes faisaient toujours partie du diocèse de Bruges.

Après l’annexion en 1795 de nos régions à la France révolutionnaire la législation française était de vigueur. Les institutions ecclésiales ont été supprimées et les biens nationalisés, dont toutes les possessions du Chapitre de Saint-Bavon et de l’Evêché. Après le Concordat de Napoléon avec le pape Pie VII, les évêchés de Bruges et de Ypres ne furent pas retablis et les régions des futurs provinces de la Flandre Occidentale et Orientale faisaient partie du diocèse de Gand. Mais peu après, le 24 mai 1834, par la bulle de Grégoire XVI,  le diocèse de Bruges a été recréé, englobant les territoires de la province actuelle de la Flandre Occidentale.

La tâche du Chapitre

Le chapitre de la cathédrale a pu reprendre ses fonctions après la signature du  Concordat en 1801. Les chanoines avaient selon le droit canon certaines prérogatives. Le nouveau Droit Canon (1983) accorde la tâche au Chapitre de la cathédrale de donner aux célébrations liturgiques le cérémonial requis. Plusieurs membres du Chapitre (une vingtaine) occupent des postes administratifs dans le diocèse. Depuis le 15ième siècle il y a des liens d’amitié entre le  diocèse de Gand et le diocèse de Haarlem (Pays-Bas) .

Découvrez
l’Agneau Mystique

Tarifs et informations?
Achetez vos tickets ici

Welcome!

To use this site optimally, it is necessary to allow cookies.

Are required for the website to function and cannot be disabled.

Register information about how you visit our website.

Keep track of your surfing behavior to show you relevant advertisements on other sites.

Save settings